Marie-Josée Richer s'adresse aux gens d'affaires d'Arthabaska et de L'Érable pour le Jour de la Terre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate


Marie-Josée Richer s'adresse aux gens d'affaires d'Arthabaska et de L'Érable 

pour le Jour de la Terre


Victoriaville, le 22 avril 2021 – C’est lors du Jour de la Terre, le 22 avril, qu’a eu lieu la conférence « Osez devenir agent de changement positif : l’entreprenariat au service d’un monde meilleur et de l’accomplissement personnel » offerte par l’entrepreneure à succès et dragonne Marie-Josée Richer. Une centaine de personnes ont participé à cet événement qui avait pour objectif d’inspirer les entrepreneurs aux pratiques d’affaires écoresponsables.


Pendant près d’une heure, la cofondatrice de PRANA a entretenu l’audience sur sa trajectoire d’entrepreneure, sur la fonction d’entrepreneur comme vecteur de changement économique, social et environnemental ainsi que sur la nécessité pour les entreprises du XXIe siècle d’adopter des pratiques d’affaires écoresponsables. En effet, et tout spécialement dans le contexte pandémique de la covid-19, les entreprises ont tout intérêt à intégrer le développement durable à leur modèle d’affaires pour non seulement améliorer leur image corporative, mais pour tirer profit des dimensions sociales, économiques et environnementales du développement durable et ainsi en faire des avantages compétitifs.


Madame Richer a notamment illustré son propos en faisant une analogie entre une entreprise et un arbre. Chaque partie de l’arbre (feuilles, branches, tronc, écorce, racines, etc.) représente une composante de l’entreprise (gouvernance, producteurs, fournisseurs, distributeurs, consommateurs, etc.). Toutes les composantes de l’arbre et de l’entreprise sont interreliées et forment un écosystème dans lequel chaque élément est essentiel, un modèle dans lequel les parties prenantes sont considérées et intégrées. C’est pourquoi PRANA est fondée sur un modèle progressiste ou « à triple impact » où le profit (économie), mais également la personne (société) et la planète (environnement) sont pris en compte dans les décisions et le développement de l’entreprise qui devient ainsi un moteur d’innovation et de transformation de la société. La conférencière a terminé en invitant les participants à faire leur part, tel qu’imagé par la légende du colibri qui éteint un incendie, une goutte à la fois, mais qui fait sa part.


L’événement a été présenté par le Fonds Écoleader et la Démarche d2, deux programmes qui promeuvent l’adoption de pratiques écoresponsables au sein des entreprises, et organisé conjointement par la Corporation du développement durable (CDD), la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) et la SADC Arthabaska-Érable.


À propos de la Corporation du développement durable


Constituée à Victoriaville en 2012, la Corporation du développement durable (CDD) est un OBNL qui a pour mission de sensibiliser, mobiliser et outiller les organisations régionales du Centre-du-Québec afin de faciliter la prise en charge concertée d’enjeux en développement durable. Elle collabore ou prend en charge la gestion de projets et/ou services liés au développement durable. Sur les territoires des MRC d’Arthabaska et de la MRC de L’Érable, la CDD contribue entre autres au déploiement d’un service d’accompagnement stratégique en développement durable, la Démarche d2, et offre un service d’accompagnement en économie circulaire. Au Centre-du-Québec, la CDD est l’organisme porteur du Fonds Écoleader.


-30-


Source :

Jacinthe Roy

Directrice générale

jroy@corpodd.org

819 758-3172 poste 251

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/2